Les personnes toxiques : source de stress

Lors de mes accompagnements en sophrologie, j’ai remarqué que mes sophronisants ont souvent une ou plusieurs personnes toxiques dans leur vie. Ils ne s’en rendent pas compte au début, puis au fil des séances ils souhaitent mettre un terme à cette ou ces relations néfastes pour eux. Une personne toxique est une personne qui vous manque de respect. Il y a mille et une manières de manquer de respect à quelqu’un : être impoli, arriver en retard, avoir des sautes d’humeur, être désobligeant… Une personne toxique va bien au-delà ! Elle vous ment, vous rabaisse, vous manipule. Elle vous pompe votre temps et/ou votre énergie !

La première étape est de les identifier.

Ce qui est assez difficile, soit parce que la personne toxique est assez vicieuse pour vous faire croire que c’est vous le problème, soit parce que votre émotionnel est impliqué. Reconnaître une personne comme toxique alors que l’on y est attaché peut créer une blessure ou une désillusion.
PicsArt_05-02-07.30.49.jpg
Réalisez un exercice pratique pour savoir si une personne de votre entourage est toxique. Je vous invite à vous installer confortablement, à fermer les yeux et à penser à cette personne pendant 5 minutes. Revivez plusieurs scènes où elle vous a manqué de respect. Éteignez votre mental et vos jugements. Soyez à l’écoute de vos sensations physiques et émotionnelles.
– > Vos ressentis sont désagréables ? Vous êtes stressé(e) ou en colère ? Cette personne est toxique !
– > Si vous ne ressentez rien de désagréable ?
Vous faites peut-être un blocage. Je connais ça, je suis passée par là ! Lors de mon ancienne vie professionnelle, j’étais stressée. Au début, j’étais persuadée que ma nervosité était liée au contexte économique très difficile. J’avais l’impression de ne plus être compétente, que mes capacités d’analyse étaient mauvaises. Je perdais confiance en moi. C’est à cette période que j’ai décidé de changer d’entreprise, beaucoup de mes collègues l’ont fait. Puis après réflexion, j’ai décidé de changer totalement de voie et de devenir sophrologue. Grâce à ma formation, j’ai pu reprendre confiance en moi et en mes capacités. C’est alors que j’ai identifié mon supérieur comme étant une personne toxique. Mon attitude vis à vis de lui à changé, j’osais affirmer mes propos et être dans l’opposition constructive. Non seulement mon stress a disparu mais son comportement à mon égard a changé.
Si vous ne faites pas de blocage, c’est peut-être que vous ne voulez pas voir cette personne comme toxique. Attention, toxique ne veut pas dire être une mauvaise personne. C’est juste que son comportement ne correspond pas à vos valeurs, à votre être. Vous ne pouvez pas cohabiter dans l’état actuel. Il est alors intéressant de vous demander quel est votre attachement à cette personne. C’est peut-être un membre de votre famille, de votre cercle amical ou la personne qui partage votre vie. Peut-être que vous en attendez de la reconnaissance ou de l’affection… Il est alors difficile pour vous de modifier votre relation, de peur de la briser. Chaque chose en son temps. Vous n’êtes qu’à la première étape, l’identification.

PicsArt_05-02-03.13.44.jpg

La deuxième étape est de les classifier.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici une liste (non-exhaustive) de personnalités toxiques :
Le manipulateur
Le manipulateur cherche à exercer un pouvoir sur vous, pour obtenir quelque chose de vous ou parfois, par simple plaisir de dominer. Il se sent fort, intelligent, prévoyant et stratège. Il exploitera ce qu’il appelle vos faiblesses : votre gentillesse, votre dévouement, vos espoirs… Il renforcera son ego en vous faisant douter, culpabiliser, en vous dévalorisant, voire même en vous humiliant. Il n’a aucune affection et encore moins de respect pour vous ! C’est à vous de vous respecter et de choisir de dire stop ! Pour y faire face, reprenez confiance en vous et affirmez-vous, osez dire non et tenez vos positions ! Soit il aura trouvé un adversaire à sa hauteur et il vous respectera, soit il tentera une énième manipulation en vous menaçant… Dans les deux cas, gardez votre ligne de conduite et la tête haute !
Le menteur
Le menteur, il est souvent vite identifié et il faut rapidement s’en défaire ! A quoi bon perdre du temps et de l’énergie avec une personne qui vit uniquement dans sa tête. Le menteur s’invente une vie ou alors il vous trahit quand vous n’allez pas dans le sens de ses mensonges. Il relève souvent de la pathologie. Vous n’êtes pas psychiatre, donnez lui une adresse pour se faire aider, mais ce n’est pas votre rôle de l’accompagner. Si vous tentez de le mettre face à ses mensonges, il ne le reconnaîtra pas. Le menteur est souvent de mauvaise foi ! Passez votre chemin…
Le critiqueur
Les critiqueurs sont différents des manipulateurs car ils ne recherchent pas le pouvoir, ni à avoir l’ascendant sur vous. Ils vous rabaissent, vous critiquent car c’est leur mode de fonctionnement. Rien n’est jamais assez bien, rien n’est à la hauteur, que ce soit vous ou les autres. Les critiqueurs ont une très mauvaise estime d’eux-même, ils vous reprochent ce qu’il se reproche à eux-mêmes ! Imaginez leurs pensées… Je n’aimerais pas être dans leur tête ! Ils sont plus à plaindre qu’autre chose… Ils seront malheureux toute leur vie car la perfection n’existe pas. De votre côté, ne vous laissez pas atteindre pas leurs critiques. En plus, elles sont rarement constructives. Demandez leur des solutions, et réagissez avec humour ! Ce sera déroutant pour eux.
Le chronophage
On a tous eu une personne dans notre entourage qui parlait d’elle sans arrêt pendant des heures . Elle vous raconte sa vie en long, en large et en travers. Elle vous parle de ses nombreux problèmes, qu’elle retourne dans tous les sens. Elle vous demande mille conseils mais ne les suit jamais… Et bien sûr sans jamais vous demander comment vous allez ou alors cinq minutes, histoire d’avoir la conscience tranquille. Non seulement elle vous prendra votre temps mais aussi votre énergie car vous vous sentirez inutile. A quoi bon se battre contre un moulin… à paroles ! Vous avez plusieurs options, poser le téléphone et la laisser parler, ou alors ne pas décrocher. Votre temps et votre énergie seront sans aucun doute mieux utilisés ailleurs !
La victime
Il y a trois types de victimisation : ceux qui le sont vraiment dans une situation, les manipulateurs qui retournent la situation pour se faire passer pour la victime, et ceux qui passent leur temps à se plaindre. C’est la dernière catégorie qui nous intéresse ici. Je les appelle les caliméros, les défaitistes. Rien ne va dans leur vie, et même dans le positif elles trouveront toujours le moyen d’y trouver du négatif. Tout est compliqué. Inconsciemment elles recherchent de la sympathie et pensent qu’elles ne sont intéressantes qu’en se plaignant. Méfiez-vous, elles sont également chronophages et énergivores. Généralement, pour les aider à prendre conscience de leur comportement, dites leur en douceur comment elles sont, que le problème ne vient pas forcément de l’extérieur mais de leur vision des événements. Elles vous remercieront !

Troisième étape, à vous de passer à l’action !

Vous identifiez et classifiez mieux les personnes toxiques, maintenant il faut agir. Souvenez-vous, vous méritez d’être respecté dans votre intégrité. En premier lieu, essayez toujours de communiquer avec les personnes qui savent se remettre en question. Pour les autres comme le manipulateur et le menteur, évitez les ! Et si ce n’est pas possible ou si le changement ne vient pas, protégez vous émotionnellement et ayez confiance en vous ! La sophrologie est idéale pour trouver les ressources nécessaires au changement d’environnement, développer son estime de soi et construire sa bulle de protection émotionnelle. Ne subissez plus.
Contactez-moi pour prendre rendez-vous.

Ecrire un commentaire