L’équilibre de vie

Comme vous le savez, la sophrologie aide à apporter de l’harmonie dans sa vie, dans son corps et dans son esprit. Généralement, les personnes qui viennent pratiquer la sophrologie ont conscience d’une dysharmonie. Nos vies à milles à l’heure ne permettent pas toujours de le voir, par manque de temps, d’envie, ou de besoin. Pour résoudre ce déséquilibre, il n’est pas question de lâcher prise mais d’utiliser au mieux son énergie. Je m’explique :

Dans un premier, il faut prendre conscience de ses déséquilibres vitaux. Pour cela, imaginez votre vie comme un tabouret à trois pieds. Chaque pied correspond à une part de votre vie :

  • votre vie affective : famille, amis, animaux…
  • votre vie professionnelle : travail, ambiance, salaire, transport…
  • votre vie sociale : loisirs, passions, ressources, sports…

Pour que votre tabouret soit stable, chaque pied doit être de la même hauteur, chaque pan de vie doit trouver sa place… Ne pas en privilégier un plus qu’un autre pour ne pas rompre l’équilibre… Si votre tabouret est instable, ce sera à vous de compenser l’équilibre. Vous êtes vous déjà assis sur un objet instable ? La stabilité est renforcés par vos pieds, vos jambes et vos abdominaux. C’est bon de temps en temps pour le gainage mais pas au quotidien, jour après jour.

Dans un second temps, portez attention à la constitution du tabouret. Elle est également primordiale et correspond à votre santé. Un tabouret équilibré mais friable ne fait pas une bonne assise… La chute est alors inévitable…

Cette image du tabouret peut paraître simpliste. Et oui, la vie est tellement plus compliquée, je vous l’accorde… Cette image sert avant tout à visualiser et elle est accessible à tous. Pendant quelques instants, vous pouvez prendre un peu de recul.

Votre tabouret est-il équilibré et robuste ? Prenez-le temps de le visualiser…

Existe-t-il un déséquilibre ? Un pied est-il plus important qu’un autre (vie affective, professionnelle et sociale) Est-ce que l’énergie que vous utilisez pour compenser ce déséquilibre ne serait pas plus utile à la reconstruction d’un tabouret stable et résistant ?

En sophrologie, lors du premier entretien, ces différents aspects de vie sont abordés, peu importe l’origine de la demande. Des problématiques non abordées spontanément peuvent être détectées et ajoutées à la pratique sophrologique.

Chaque être est un tout et la sophrologie permet de constituer ou de retrouver un équilibre de vie global.